> L'entretien du réseau

Le réseau d'assainissement collectif comprend :

  • 57 km de canalisations eaux usées
  • 1 293 regards de visite
  • 3 déversoirs d'orage
  • 11 postes de relevage
  • 6 stations d'épuration
  • 3 469 habitations ou immeubles raccordés au réseau

 

Le curage des canalisations et des ouvrages annexes

Les eaux usées chargées de pollution qui transitent dans les canalisations ont tendance à former des dépôts : un entretien préventif régulier est effectué dans les canalisations par hydrocurage sous haute pression.

Le service assainissement nettoie également les postes de relèvement, les déversoirs d'orages et les bassins de retenue.

 

Les contrôles caméra

Une caméra disposée sur un chariot motorisé et téléguidé permet de visualiser l'état des canalisations de faible diamètre inaccessibles à l'homme.

 

> Les bons réflexes

Pour sauver l'eau et protéger les réseaux, quelques gestes simples suffisent. Ne jetez pas dans le lavabo, ni dans les toilettes :  

  • Les huiles : friture, vidange
  • Les acides : acide chlorhydrique et sulfurique
  • Les produits pâteux : peintures, lasures, colles, vernis, teintures...
  • Les produits phytosanitaires : engrais, pesticides, herbicides
  • Les solvants liquides : white spirit, acétone, produits de protection du bois, térébenthine, anti-rouille...
  • Les médicaments
  • Les lingettes, même si l'emballage indique qu'elles sont biodégradables
  • Les tampons et serviettes hygiéniques

Le rejet de ces produits peut avoir de graves conséquences sur l’environnement, dérégler le système de traitement des eaux usées (corrosion, obstruction des canalisations, explosion…) et s’avérer dangereux pour le personnel qui travaille dans les stations d’épuration (risques de brûlures, d’asphyxie…).

 

Que faire de ces produits ?

  • Les lingettes, tampons et serviettes hygiéniques doivent être déposés dans le bac à ordures ménagères.
  • Les médicaments doivent être rapportés en pharmacie.
  • Les autres produits doivent être déposés en déchetterie.